Consommation éco-responsable : ouvrir un magasin de produits en vrac est à la mode

Le zéro déchet, le vrac s’affiche comme des solutions plus responsables, durables, économiques et écologiques. Le concept consiste à éliminer au maximum l’usage des plastiques pour favoriser le vrac. Les consommateurs peuvent utiliser leurs propres récipients, bocaux ou sacs, ou emprunter ceux du vendeur qui sont consignés bien évidemment. Aujourd’hui, la tendance de la consommation en vrac est en plein développement en France. Vous souhaitez ouvrir un magasin sans emballages ? Le défi est de taille alors, lisez bien ce guide avant de se lancer dans le projet.

Règlement général

L’initiative du vrac séduit de plus en plus de vendeurs. Aucun diplôme n’est exigé toutefois, diverses réglementations sont obligatoires pour ouvrir le magasin. D’abord, le professionnel doit s’inscrire au registre du commerce et des sociétés. Il doit aussi se soumettre aux standards des produits frais, biologiques et diététiques. Le vrac nécessite des conditions d’hygiène sans reproche. De ce fait, le lieu de distribution est contrôlé constamment par des organismes de certification agréés. De plus, étant donné qu’il s’agit d’un établissement ouvert au public, le point de vente doit respecter les normes d’accessibilité pour les handicapées. Soyez également attentifs aux certaines règles spécifiques imposées par la loi concernant l’activité du vrac pour ne pas avoir de retombées judiciaires. Par exemple, les instruments de pesage qui doivent être vérifiés par un organisme agréé tous les deux ans.

La stratégie marketing

Sachez qu’avec le concept bio, vrac et sans déchet votre projet est gagné d’avance. Bien qu’il ne soit pas encore adopté par tous, ce type de commerce débute son envol. Cela fait déjà quelques années que les gens s’obstinent à réduire la quantité de déchets, notamment les plastiques pour préserver l’environnement. Ouvrir un magasin de produits en vrac n’est donc pas si difficile. Soulignez le phénomène du suremballage et de son impact sur l’environnement. C’est un sujet intimidant en effet, qui pousse les consommateurs à être plus éco-responsables.

L’étude du marché

Il est vrai que le marché sans emballages est encore très large, pourtant une étude du marché est toujours indispensable.  Effectivement, implantation, type de produit, prix, caractéristiques de la population doivent être bien réfléchis pour réussite le projet. Vous pouvez ensuite conclure si le marché peut encore supporter l’arrivée d’un nouveau commerce. Après avoir réalisé ces analyses, intéressez-vous aux concurrents : de combien sont-ils, où sont-ils implantés, quelle superficie disposent-ils, etc. Le but est de se démarquer de vos concurrents pour attirer plus de clientèles.

Comparez les devis d’affacturage en ligne pour dénicher la meilleure offre
Quels sont les avantages d’un cabinet d’expertise comptable ?